Dans l’entrée principale de l’HGJ, un patient est diverti par Jeanette et Frankie, membres de la Fondation Dr Clown, qui marque sa 15e année d’association avec l’Hôpital.
NouvellesSeptembre 2019

Qu’est-ce qui est si drôle? Les quinze années de visites réjouissantes de Dr Clown!

Rires et clowneries ont envahi l’entrée principale de l’HGJ, les artistes les plus loufoques de Dr Clown étant venus fêter leurs quinze années de visites régulières à l’Hôpital.

READ MORE →
Le hall d’entrée principal original de l’HGJ, comportant une étoile de David et le nom de l’Hôpital gravés dans les carreaux du plancher. Le bureau d’information est au centre de la photo, et la porte est derrière le photographe.
85e anniversaire - ArchivesSeptembre 2019

De nos archives: Actualisation du hall d’entrée principal

Le hall d’entrée principal a été transformé au fur et à mesure de l’évolution de l’Hôpital, et les kiosques d’information et les boutiques de détail ont été modifiés afin de répondre aux besoins et aux goûts changeants.

READ MORE →
Lucie Lacroix tient un casque de réalité virtuelle sur ses genoux pendant qu’elle raconte à Rifka Hanfling l’expérience exaltante qu’elle a vécue pendant ses voyages virtuels dans des contrées lointaines.
Articles vedettesSeptembre 2019

La réalité virtuelle transporte les patients en soins palliatifs vers des lieux exotiques enivrants

Grâce au soutien de L’Espoir, c’est la vie, l’HGJ est le premier hôpital au Québec à utiliser la réalité virtuelle pour des patients en soins palliatifs, qui peuvent « voyager » vers des contrées exotiques.

READ MORE →
85e anniversaire - ArchivesSeptembre 2019

De nos archives: Démonstration d’un stéthoscope électronique

En 1952, le personnel médical de l’HGJ se réunissait dans l’auditorium des infirmières du pavillon A pour assister à la démonstration d’un stéthoscope électronique.

READ MORE →
85e anniversaire - ArchivesSeptembre 2019

De nos archives: Bâtir l’HGJ une brique à la fois

Après le lancement de la campagne de financement pour bâtir l’HGJ, en 1929, les membres de la communauté juive ont afflué pour soutenir ce projet.

READ MORE →
Pendant une réunion d’équipe à l’Unité de soins intensifs cardiovasculaires pour discuter de médication, l’infirmière Kamylle Martin (à droite) prépare des médicaments sur le chariot tout en consultant (de la droite) la pharmacienne Helen Mantzanis, l’étudiante en médecine Ellen Dunbar-Lavoie (les deux utilisant la station de travail mobile) et la Dre Judith Therrien.
Articles vedettesSeptembre 2019

Les ordonnances électroniques assurent une transmission plus rapide et plus sécurisée des médicaments

L’HGJ en avance sur d’autres hôpitaux comparables au Québec es patients hospitalisés à l’HGJ reçoivent leurs médicaments d’ordonnance plus rapidement que jamais grâce à un système d’ordonnance électronique plus étendu ici que dans tout autre établissement de soins de santé au Québec comptant une population de patients comparable. Bien que …

READ MORE →
Quelques instants avant l’opération en 2010, l’infirmière Anna Pevreal s’adresse au Dr Leonard Rosen (deuxième à partir de la droite) et à l’équipe chirurgicale pour leur poser les questions qui figurent sur la liste de contrôle de la sécurité chirurgicale. Leurs réponses déterminent si l’on a paré aux besoins médicaux du patient et si l’on peut procéder à l’opération en toute sécurité.
85e anniversaire - ArchivesSeptembre 2019

De nos archives: Quelques questions forts simples rendent les chirurgies plus sécuritaires

La valeur d’une liste chirurgicale de sécurité a finalement été confirmée en 2009 par l’Organisme mondiale de la santé. En réponse, l’HGJ s’est joint au nombre croissant des grands hôpitaux du monde entier afin de rendre obligatoires les contrôles de sécurité systématiques pour tous les types de chirurgie.

READ MORE →
85e anniversaire - ArchivesSeptembre 2019

De nos archives: Pourquoi y a-t-il des lavabos dans certains bureaux administratifs du pavillon A?

En pénétrant dans certains bureaux administratifs parmi les plus anciens du pavillon A, on y aperçoit un bureau, un ordinateur, des étagères – et un lavabo. Ces lavabos anachroniques ont survécu à l’époque où le pavillon logeait l’École des sciences infirmières de l’HGJ.

READ MORE →