85e anniversaire - ArchivesNovembre 2019

De nos archives: Dr Samuel O. Freedman, chercheur avant-gardiste

C’est la croissance notable de la recherche médicale qui a caractérisé le mandat du Dr Samuel O. Freedman – Officier de l’Ordre du Canada, Chevalier de l’Ordre national du Québec, membre de la Société royale du Canada – à titre de directeur de l’Institut Lady Davis (ILD) de l’HGJ de 1991 à 2000. En effet, c’est sous sa gouverne que l’ILD est devenu l’un des établissements de recherches médicales parmi les plus primés au Québec.

Le Dr Freedman, deuxième directeur de l’ILD depuis la fondation de cet établissement, est l’un des immunologues cliniques les plus renommés du Canada. Il a atteint la notoriété en 1965, comme codécouvreur de l’antigène carcino-embryonnaire qui a permis de mettre au point le premier test de sang pour diagnostiquer et gérer les patients souffrant de cancer colorectal. Ce test sérologique est rapidement devenu le plus utilisé au monde pour le dépistage du cancer de l’intestin.

Le Dr Freedman a occupé le poste de doyen de la Faculté de médecine de l’Université McGill de 1977 à 1981, puis de vice-recteur aux affaires universitaires, de 1981 à 1991.

Grâce au soutien de la Fondation de l’HGJ, le Dr Freedman a dirigé l’expansion des installations de l’ILD aux six étages actuels tout en veillant à recruter de nouveaux chercheurs et à moderniser les laboratoires. Il s’est également attaché à promouvoir la recherche translationnelle pour assurer le lien entre la recherche fondamentale et les demandes cliniques de l’HGJ.

Couronné de nombreuses distinctions pendant sa carrière, le Dr Freedman est notamment membre de la Société royale du Canada, Officier de l’Ordre du Canada, Chevalier de l’Ordre national du Québec et lauréat du Prix Armand-Frappier décerné par le gouvernement du Québec en reconnaissance de ses vastes contributions à la recherche scientifique.

*****

Le 85e anniversaire de l’Hôpital général juif est l’occasion idéale de jeter un regard sur le passé. En nous souvenant des efforts extraordinaires déployés par les fondateurs, les défenseurs, les membres du personnel et les bénévoles de l’HGJ, nous rendons hommage au patrimoine durable qu’ils nous ont légué.

En 2019, nous publierons chaque semaine dans les Nouvelles HGJ un nouvel article tiré de l’album-souvenir de l’HGJ.

Previous article

Que peut faire un dentiste quand un patient ne peut tenir en place?

Next article

Deux chercheuses ont été élues membres de l’Académie canadienne des sciences de la santé

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *