Avril 2016CIUSSS Centre-Ouest Montréal

Les réfugiés syriens accueillis à bras ouverts

Cet hiver, les professionnels de la santé des établissements de Santé Centre-Ouest Montréal — incluant l’Hôpital général juif — ont joué un rôle déterminant dans l’évaluation psychosociale et l’évaluation de l’état de santé des nombreux réfugiés arrivés à Montréal en provenance de la Syrie.

Francine Dupuis (au centre, à droite), présidente-directrice générale adjointe de Santé Centre-Ouest Montréal, et Pierre Lafleur (au centre, à gauche), sous-ministre adjoint du ministère de la Santé et des Services sociaux, en compagnie des équipes de soins de santé de Santé Centre-Ouest Montréal et du réseau Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Francine Dupuis (au centre, à droite), présidente-directrice générale adjointe de Santé Centre-Ouest Montréal, et Pierre Lafleur (au centre, à gauche), sous-ministre adjoint du ministère de la Santé et des Services sociaux, en compagnie des équipes de soins de santé de Santé Centre-Ouest Montréal et du réseau Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Après l’arrivée du premier vol, le 12 décembre, les évaluations ont débuté dans une clinique temporairement établie dans l’ancien Hôpital Royal Victoria pour y accueillir un grand nombre de réfugiés. Réparties partout au Québec, une dizaine de cliniques permanentes pour les réfugiés ont permis par la suite de fournir d’autres soins et services médicaux.

Les Montréalais ont eux aussi manifesté leur générosité en faisant d’importants dons de vêtements d’hiver qu’ils ont déposés dans les centres de cueillette du CLSC Côte-des-Neiges et de l’HGJ.

Dans les 72 heures suivant leur arrivée, les réfugiés ont subi une évaluation de leur santé physique et psychologique, et ceux dont état l’exigeait ont été redirigés ailleurs pour recevoir des traitements de suivi ou des médicaments. Comme la vaccination de tous les réfugiés est une priorité de santé publique absolue, ils ont été soumis aux procédures d’immunisation de base.

En février, dans un message adressé au personnel, le Dr Lawrence Rosenberg, président-directeur général de Santé Centre-Ouest Montréal, a souligné que grâce à la réputation des employés de ce réseau « ils ont été les premiers à être sélectionnés par le gouvernement pour offrir ces services essentiels aux nouveaux arrivants. »

Il a également reconnu « l’excellent travail » que Santé Centre-Ouest Montréal a effectué dans le cadre du Programme régional d’accueil et d’intégration des demandeurs d’asile. Mis sur pied par l’ancien CSSS de la Montagne, ce programme fournit des services sociaux et d’autres types de services de soutien essentiels aux réfugiés et aux demandeurs d’asile.

De plus, au CSLC de Parc-Extension, les femmes immigrantes enceintes pour la première fois sont admissibles au programme LOV (Lait, Oeufs, Vitamines) qui offre de précieux conseils sur des sujets aussi variés que la nutrition, l’allaitement et la protection de l’estime de soi.

« L’objectif de ces programmes et de ces services — ainsi que celui de notre réseau de la santé en général — ne consiste pas seulement à diffuser des données, a précisé le Dr Rosenberg. Notre but est de créer une atmosphère chaleureuse, un sentiment d’appartenance à la communauté et un climat favorable à l’autonomisation. C’est ce que nous devons tous nous efforcer d’accomplir chaque fois qu’une personne se tourne vers nous, dans des moments souvent d’extrême détresse. »

Previous article

Point culminant du long parcours vers le pavillon K

Next article

Mise à niveau du site Web reflétant la diversité et la vitalité de L’espoir, c’est la vie

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *