85e anniversaire - ArchivesMars 2019

De nos archives: L’HGJ achète la propriété des Soeurs de Sainte-Croix

L’expansion combien nécessaire qu’a connue l’HGJ durant les deux premières décennies du 21e siècle n’aurait pas été possible sans un événement crucial, survenu le 1er février 2005 : l’achat de près de six acres de terrain ainsi que de deux immeubles des Soeurs de Sainte-Croix (Région de Québec), un ordre éducatif de soeurs.

La propriété, qui s’étend de Côte-des-Neiges à Légaré, juste au nord de l’Hôpital, comportait un couvent, transformé en pavillon H, et le terrain sur lequel a été bâti le pavillon K.

À une cérémonie de signature historique, qui a eu lieu dans la salle de conférence de l’Hôpital, le président de l’HGJ, Stanley K. Plotnick, a remercié Les Soeurs de Sainte-Croix et a dit que l’Hôpital a été « béni d’avoir des voisins qui se préoccupaient tant des gens et de leur bien-être. Quand il était temps de vendre, ils ont su que la meilleure chose à faire était de rendre service au québécois. L’argent ne leur ait jamais venu à l’esprit. »

Cet engagement marque le point culminant d’une belle relation qui existe depuis des décennies entre l’HGJ et Les Soeurs de Sainte-Croix. Durant les visites sociales occasionnelles au courant des années, l’HGJ a exprimé un intérêt à acheter la propriété et avait demandé à être les premiers à être offert la propriété lorsque les Soeurs voudraient vendre.

En 2002, les Soeurs ont informé l’Hôpital qu’elles étaient prêtes à vendre la propriété et une lettre spéciale autorisant la transaction a été émise par le Vatican.

« Nous sommes très contents de vendre la propriété à l’Hôpital parce qu’il dessert la population, affirme Soeur Annette Legault, directeur régional des Soeurs de Sainte-Croix. Nous avons refusé des offres de construire des condominiums parce que nous voulions servir la communauté. »

« Ceci a été un gros pas pour nous, a confirmé Soeur Thérèse Lefrançois, trésorière de l’ordre. La propriété nous appartient depuis 1928 et elle fait partie de notre histoire. Nous perdons maintenant cet aspect de notre histoire mais pour une bonne cause. »

Jonathan Wener, le président sortant de l’Hôpital, a appelé l’achat « une des transactions les plus importantes que l’HGJ ait complété et ce, depuis le temps que les fondateurs de l’Hôpital ont acheté le terrain sur lequel est bâti l’Hôpital aujourd’hui ».

*****

Le 85e anniversaire de l’Hôpital général juif est l’occasion idéale de jeter un regard sur le passé. En nous souvenant des efforts extraordinaires déployés par les fondateurs, les défenseurs, les membres du personnel et les bénévoles de l’HGJ, nous rendons hommage au patrimoine durable qu’ils nous ont légué.

En 2019, nous publierons chaque semaine dans les Nouvelles HGJ un nouvel article tiré de l’album-souvenir de l’HGJ.

Previous article

Nomination de deux nouveaux chefs de service médical

Next article

« Cher journal, la situation est encore grave, mais il y a de l’espoir »

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *