Août 2019Conseils santé

Ne jetez pas vos médicaments périmés dans les toilettes, débarrassez-vous-en de manière responsable

Si vous n’avez pas encore fait le ménage de votre pharmacie, le temps est venu de le faire! En effet, août est le mois national de récupération des médicaments au Canada, soit l’occasion de se débarrasser de ses médicaments expirés ou inutilisés.

« C’est un fait répandu que l’abus des médicaments, et particulièrement des opioïdes, trouve sa source dans les foyers où les enfants ou leurs amis découvrent des opiacés et les consomment, de dire Eva Cohen, pharmacienne en chef au CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal. Cette situation a contribué à la crise des opioïdes et aux graves répercussions associées à l’abus des opiacés. »

Mme Cohen encourage les parents à conserver les médicaments dans des contenants à l’épreuve des enfants et hors de leur portée. De plus, elle les avertit de ne pas accumuler de médicaments pour usage futur, car ceux-ci peuvent engendrer de l’abus. « C’est un risque autant pour les enfants que pour les parents », dit-elle.

« Cela se produit beaucoup avec les opioïdes et les antibiotiques, explique Mme Cohen. Le problème avec les antibiotiques, c’est que les parents aiment les avoir sous la main en cas de besoin – s’ils ressentent les symptômes d’une affection qu’ils auraient eue dans le passé, ils s’autoprescrivent une thérapie antibiotique, ce qui n’est pas recommandé. »

Si vous faites partie de ces gens, il est probablement temps de faire le ménage de votre armoire de pharmacie. Mais n’allez pas jeter les médicaments inutilisés à la poubelle ou dans la toilette! Ce n’est pas écologique. Votre pharmacien se fera un plaisir de reprendre vos médicaments pour les détruire de manière sécuritaire et de répondre à vos questions.

Les parents jouent un rôle déterminant pour prévenir l’abus de médicaments chez leurs enfants, selon Jeunesse sans drogue Canada, organisme à but non lucratif voué à éliminer l’utilisation à mauvais escient des médicaments dans les ménages et les collectivités.

Les parents sont en effet la première ligne de défense contre le mésusage de médicaments chez leur enfant, généralement parce que ce dernier tient à éviter de les décevoir ou de perdre leur confiance. Le Mois national de récupération des drogues est donc l’occasion idéale pour mettre en garde ses enfants contre l’abus de médicaments.

Mme Cohen se souvient qu’au début de sa carrière, les consommateurs étaient invités à apporter tous leurs médicaments dans un sac brun à leur pharmacien afin d’en faire le tri avec son aide.

« Je suis contente que ce temps soit révolu et que cette mesure soit maintenant officielle. C’est un moyen de sensibiliser les gens à la problématique de l’abus et du mauvais usage des médicaments et d’inciter tout le monde à vérifier le contenu de leur armoire de pharmacie au moins une fois par année. »

Pour savoir comment éliminer vos médicaments de manière sécuritaire, rendez-vous sur le site de Santé Canada.

Previous article

Programme de bénévolat reconnu pour améliorer les soins aux aînés hospitalisés

Next article

De nos archives: Cinq sources de bonheur!

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *