Juillet 2017Nouvelles

Notes mélodieuses au Festival du jazz de l’HGJ

Le 18e Festival du jazz de l’HGJ, qui a eu lieu en juin, mettait en vedette les prestations musicales des membres du personnel de l’Hôpital et des musiciens invités qui agrémentaient l’heure du midi. Comme toujours, l’objectif était de souligner le pouvoir de guérison de la musique.

Les patients et les membres du personnel ont grandement apprécié la semaine du Festival du jazz de l’HGJ, qui avait lieu à l’extérieur de l’établissement quand les conditions météorologiques le permettaient.

Les patients et les membres du personnel ont grandement apprécié la semaine du Festival du jazz de l’HGJ, qui avait lieu à l’extérieur de l’établissement quand les conditions météorologiques le permettaient.

Les patients, le personnel et les passants ont pleinement profité des concerts présentés dans l’aire de pique-nique de l’établissement, près de l’entrée du chemin de la Côte-des-Neiges, quand les conditions météorologiques le permettaient, et à l’intérieur lors des journées pluvieuses.

Cette année, un changement important avait lieu en coulisse : pour la première fois, le Festival était organisé par Samuel Minevich et Henri Oppenheim, les nouveaux musicothérapeutes de l’HGJ.

En effet, jusqu’en 2016, le Festival était supervisé par son fondateur, Bryan Highbloom. Ce dernier a pris sa retraite à titre de musicothérapeute peu de temps après l’événement de l’an dernier. Toutefois, en raison de son amour de la musique, M. Highbloom n’a pas pu résister à l’invitation de revenir donner un spectacle le 7 juin, au milieu de la semaine du Festival.

Selon M. Minevich, « le Festival du jazz souligne la relation entre les arts créatifs et le processus de guérison ». Et, M. Oppenheim ajoute « grâce à l’appui de la Fondation de l’HGJ, nous avons été en mesure d’inviter le public à profiter d’une expérience positive et inclusive qui reflète la philosophie et la diversité de l’Hôpital ».

Previous article

Sheila Kussner reçoit le titre de « Grande Montréalaise »

Next article

Le neurofeedback pourrait être utile seulement pour son effet placebo

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *