Articles vedettesSeptembre 2017

Un nouveau guide spirituel entre au service de l’HGJ et du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Le rabbin Nissim Barak Hetsroni réalise son rêve d’aider les patients

Le rabbin Nissim Barak Hetsroni considère qu’il vient de boucler la boucle. En effet, dans sa jeunesse il se préparait à entreprendre une carrière en médecine, avant de bifurquer inopinément vers le rabbinat, le soutien psychologique et l’éducation juive. Aujourd’hui, il ne cache pas son plaisir de voir ces deux vocations converger dans le cadre de sa nomination comme chapelain et conseiller spirituel de l’HGJ.

« Je suis toujours étonné des détours de la vie », de dire le rabbin de 38 ans, qui travaille à l’HGJ depuis la fin juillet sous la supervision de Joanne Laing (chef des services de bénévolat et des services pastoraux), une Division du Service de la Qualité, de l’Évaluation, de la Performance, de l’Éthique et des Archives du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

« J’ai une occasion unique de rendre service à ceux qui ont besoin d’aide, et de travailler en partenariat avec eux », explique le rabbin Hetsroni. « L’aide que je fournis fait partie du soutien global offert par une équipe de professionnels dans le but de prodiguer des soins de qualité supérieure et de procurer la meilleure expérience-patient possible. »

Le rabbin Hetsroni est affilié à la branche Habad, un mouvement du judaïsme orthodoxe hassidique, qui prône le rayonnement de la religion juive, l’éducation et le soutien social ainsi que la conformité aux lois et aux coutumes juives. Le rabbin espère puiser dans cette tradition de compassion pour offrir un réconfort spirituel qui illuminera la vie des patients de toute origine.

« Il est important de tirer le meilleur parti possible de chaque minute, parce que chaque moment de la vie est précieux », dit-il. « Si vous utilisez votre temps intelligemment, de vos actions peuvent avoir une incidence éternelle. »

Né à Petah Tikva, en Israël, le Rabbi Hetsroni a servi pendant trois ans et demi au sein des Forces de défense israéliennes. En 2001, après s’être acquitté de ses obligations militaires, son intérêt croissant envers les soins de santé l’incite à étudier pendant un an pour devenir soignant auprès des personnes ayant subi un accident de sport. Il continue également de participer à des sports extrêmes, à des marathons et à des triathlons.

Engagé envers une carrière dans le domaine des soins de santé, en 2002, le rabbin Hetsroni s’inscrit à un programme spécial à l’intention des étudiants internationaux à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Son objectif était de suivre une formation en chiropractie, qui lui servirait de tremplin vers des études en médecine.

Toutefois, tout au début de son premier semestre, il décide de prendre ce qu’il pensait être quelques jours de vacances à Montréal pour rendre visite à ses frères, qui vivaient dans cette ville et étaient affiliés au mouvement Habad. Peu de temps après, il quitte l’université, s’installe à Montréal et entreprend des études rabbiniques.

« La transition a été très rapide », explique le rabbin Hetsroni avant d’ajouter en riant «  je n’ai pas vu de lumière éblouissante ni eu une révélation. Ce qui s’est passé est tout à fait différent. J’ai compris comment envisager la vie sous un tout autre jour, sous un jour positif, en mettant l’aspect positif de l’avant en toute circonstance. »

Après avoir été ordonné, en 2004, le rabbin Hetsroni commence à œuvrer auprès du Centre communautaire MADA, qui fournit de la nourriture aux plus démunis et comble leurs besoins essentiels.

Services religieux juifs dans la chapelle

La chapelle (la synagogue) située au sixième étage du pavillon B, accueille les membres du personnel, les patients et les visiteurs de toutes les religions.

Le service religieux juif de l’après-midi a lieu à 13 h 45 pendant la semaine. Le service religieux marquant le début du shabbat commence au coucher du soleil le vendredi, et le jour du shabbat, le service du matin commence à 10 h 15.

Au cours des prochains mois, plus d’information sur les différents aspects de l’aumônerie sera ajoutée à la page des services pastoraux sur le site Web de l’HGJ.

Parallèlement à cette activité, il agit comme guide spirituel auprès des adolescents à risque de toute origine, suit la formation requise pour agir comme mohel (exécuter la circoncision rituelle) et comme shochet (abattage le bétail et la volaille conformément aux lois de la religion juive). De plus, il étudie actuellement en vue d’obtenir un diplôme en psychologie.

Il y a environ trois ans, quand il s’installe avec sa famille dans un quartier voisin de l’HGJ, le rabbin Hetsroni commence à interagir régulièrement avec l’Hôpital, où lui-même, sa femme et ses enfants visitent bénévolement des patients. « Depuis, j’ai compris que c’était un privilège énorme de pouvoir collaborer avec de tels dirigeants, partenaires, médecins et professionnels des soins de santé. La réputation de cet Hôpital n’est plus à faire. »

Le rabbin Hetsroni comprend qu’à titre de nouveau venu il doit laisser le temps au personnel de s’habituer à le voir et à travailler avec lui. Mais, il se souvient aussi qu’il a été abordé récemment par une femme, rencontrée précédemment, qui rendait visite à un proche hospitalisé. « Elle m’a dit : ‘J’ai oublié votre nom, mais je me souviens de votre très, très longue barbe’ », dit-il en riant de bon cœur. « Par conséquent, j’espère que les gens se souviendront facilement de moi. »

« Mais, il importe surtout que les gens sachent que la présence du chapelain dans l’Hôpital est une vraie présence, une présence toujours souriante. Et, ce sourire fait non seulement partie du rayonnement, mais il est également un symbole de respect dans l’ensemble de notre CIUSSS. À titre personnel, je trouve qu’un sourire est remarquablement contagieux et qu’il peut changer bien des choses dans la vie des patients. »

Previous article

Allen F. Rubin reçoit le Prix de service exceptionnel de l’HGJ

Next article

Travailler avec les bénévoles pour donner de l’espoir, réconforter et soutenir

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *