Juillet 2020Nouvelles

« Dignité, autonomie et rétablissement personnel » sont le fondement de la nouvelle Unité psychiatrique de l’HGJ

Améliorations importantes au sein de l’Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper

Dorénavant, les patients hospitalisés à l’unité de psychiatrie à l’HGJ sont soignés dans des installations nouvellement rénovées, plus lumineuses, plus aérées et plus accueillantes, comportant beaucoup plus d’espace, des chambres individuelles, de l’équipement de pointe et un environnement moderne qui met l’accent sur la confidentialité et la guérison.

« Nos patients méritent d’être soignés dans un cadre qui promeut la dignité, l’autonomie et le rétablissement personnel », a dit le Dr Karl Looper, chef du Département de psychiatrie à l’HGJ, aux personnes qui étaient réunies le 6 juillet pour inaugurer l’Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper, située au troisième étage du pavillon B.

Salle d’activités dans la nouvelle Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper.

Salle d’activités dans la nouvelle Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper.

Le Dr Looper a dit que pendant l’étape de planification, les suggestions au sujet de la conception de la nouvelle Unité provenaient non seulement du personnel clinique, mais aussi des patients et des clients eux-mêmes.

« Le résultat sera profond et aura des avantages durables pour d’innombrables personnes pendant plusieurs années à venir », a-t-il ajouté.

Cette Unité de 13 millions de dollars est le résultat d’un partenariat entre des donateurs privés et le gouvernement du Québec. En effet, de généreux philanthropes ont contribué cinq millions de dollars, y compris un don considérable de la succession de Carole et Andrew Harper, ainsi que des fonds recueillis dans le cadre des campagnes Mindstrong et Paix d’esprit de la Fondation. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a fourni les huit autres millions de dollars.  

Plusieurs des orateurs ont souligné les traitements exemplaires prodigués par les membres du personnel dans l’ancienne Unité, située à un autre étage du pavillon B, malgré les installations désuètes qui n’avaient pas fait l’objet de rénovations substantielles depuis les années 1950. La nouvelle Unité est une avancée majeure de 2 600 mètres carrés, soit environ 1 000 mètres carrés de plus que l’ancienne Unité.

En outre, l’Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper dispose de chambres individuelles pour l’ensemble de ses 48 lits, d’une aire réservée à la psychiatrie gériatrique, d’une grande salle d’ergothérapie, de trois centres d’activités et de différentes salles de réunion où les membres du personnel peuvent se rencontrer ou rencontrer les patients et les familles.

L’ancienne Unité comportait en moyenne une salle de bain pour neuf patients, tandis que dans la nouvelle Unité, chaque salle de bain est partagée par deux patients seulement, avec des douches dans presque toutes les salles de bain.

Votre appui est nécessaire

La construction de l’Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper n’aurait pas été possible sans l’appui de généreux donateurs membres du public.

Pour promouvoir l’excellence en matière de soins aux patients, d’enseignement et de recherche par le biais de vos dons, veuillez contacter la Fondation de l’HGJ (514-340-8251).

Et, comme il n’y a pas de téléphone dans les chambres des patients, plusieurs cabines — chacune comprenant un téléphone, une banquette confortable et une porte qui peut être fermée — sont situées à différents endroits au sein de la nouvelle Unité.

L’espace qui abrite la nouvelle Unité est l’ancien emplacement des salles d’opération originales de l’Hôpital, qui sont devenues disponibles en 2016, quand le Département de chirurgie a déménagé dans les installations du pavillon K, nouvellement construit

La démolition de l’aire chirurgicale, qui a notamment exigé de composer avec un réseau complexe de conduites d’eau, d’oxygène et de ventilation — a été le projet de plus vaste et le plus complexe de l’histoire de l’HGJ.

« Cette unité souligne que les traitements doivent tenir compte de l’ensemble de la personne — non seulement les éléments physiques, mais aussi les aspects mentaux, émotionnels et même spirituels ».

Le Dr Lawrence Rosenberg, président-directeur général du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’île-de-Montréal, a déclaré que les nombreux changements « illustrent notre engagement envers les soins centrés sur le patient; en d’autres mots, déployer tous les efforts nécessaires pour améliorer les traitements et les soins, en fonction de ce qui est mieux pour le patient ».

« Cette unité souligne également que les traitements doivent tenir compte de l’ensemble de la personne — non seulement les éléments physiques, mais aussi les aspects mentaux, émotionnels et même spirituels de la vie du patient.

« L’environnement et l’équipement actualisés sont les compléments tout indiqués des techniques modernes, y compris la technologie numérique de télésanté, utilisées par les médecins, les infirmières et infirmiers et les autres professionnels de nos équipes de soins de santé et de services sociaux. »

Edward Wiltzer, ancien président du conseil d’administration de la Fondation de l’HGJ, a souligné l’engagement de Larry Sidel, vice-président exécutif de la Fondation, envers ce projet et pour avoir développé des événements de financement qui ont contribué à sa réalisation.

Et, ce qui est encore plus important, ajoute M. Wiltzer, « nous avons fait comprendre qu’il fallait éliminer la stigmatisation liée à la santé mentale, qui est une maladie comme une autre. Ce rêve qui est devenu réalité! Nous avons accompli des choses remarquables ici ».

Cliquez sur n’importe laquelle des photos pour l’agrandir.

Un membre de l’équipe du Département de psychiatrie place de l’équipement dans la salle d’ergothérapie de l’Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper.Un membre de l’équipe du Département de psychiatrie place de l’équipement dans la salle d’ergothérapie de l’Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper.

Un membre de l’équipe du Département de psychiatrie place de l’équipement dans la salle d’ergothérapie de l’Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper.

Deux des cabines téléphoniques disponibles pour les patients à l’Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper.

Deux des cabines téléphoniques disponibles pour les patients à l’Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper.

Bram Freedman, président et chef de la direction de la Fondation de l’HGJ.

Bram Freedman, président et chef de la direction de la Fondation de l’HGJ.

Dr. Lawrence Rosenberg, président-directeur général du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Dr. Lawrence Rosenberg, président-directeur général du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Edward Wiltzer, ancien président du conseil d'administration de la Fondation de l'HGJ.

Edward Wiltzer, ancien président du conseil d’administration de la Fondation de l’HGJ.

Dr. Karl Looper, chef du Département de psychiatrie à l’HGJ.

Dr. Karl Looper, chef du Département de psychiatrie à l’HGJ.

Des vidéos et d’autres photos de l’inauguration de l’Unité de psychiatrie interne Carole et Andrew Harper.

Previous article

Nomination du Dr Mark Basik à titre de président du Comité des affaires scientifique de la Société de recherche sur le cancer

Next article

Utiliser les outils numériques de la télépsychiatrie pour forger des liens émotionnels