QualitéSeptembre 2015

Excellent taux de satisfaction pour la Clinique d’oncogériatrie

Dans un sondage auprès de patients atteints de cancer et âgés de plus de 65 ans, la Clinique d’oncogériatrie de l’HGJ a fait l’objet de commentaires élogieux, affichant un taux de satisfaction d’au moins 90 % en réponse à plus de deux tiers des 27 questions de l’enquête. La Clinique a également obtenu un taux de satisfaction d’au moins 80 % à chaque question du sondage — un niveau de rendement minimal acceptable.

Dans la Clinique d’oncogériatrie de l’HGJ, la Dre Doreen Wan-Chow-Wah vérifie le poids de Norma Judd tout en surveillant son état durant son traitement contre le cancer.

Dans la Clinique d’oncogériatrie de l’HGJ, la Dre Doreen Wan-Chow-Wah vérifie le poids de Norma Judd tout en surveillant son état durant son traitement contre le cancer.

Presque tous les répondants — tant les patients que les membres de leur famille — ont affirmé qu’ils recommanderaient sans réserve la Clinique d’oncogériatrie à d’autres personnes ayant des besoins similaires. À peu d’exception près, les patients ont déclaré avoir été traités comme une personne et non comme un numéro. Ils ont précisé que l’équipe de la Clinique s’était montrée sensible à leurs préoccupations et à celles de leurs proches, ajoutant que le personnel les avait écoutés attentivement et pris au sérieux.

Un projet d’expansion d’une absolue nécessité pour répondre aux besoins croissants des aînés

En raison de la croissance rapide de la demande concernant les services de consultations externes pour les aînés, la Clinique externe de gériatrie doit subir une vaste expansion ainsi que d’importantes rénovations.

Les améliorations comprendront de nouvelles salles d’examens, des locaux mieux conçus et mieux aménagés ainsi qu’un environnement plus confortable. La Clinique pourra ainsi offrir plus rapidement des évaluations, des traitements et des services de suivi à l’un des segments de la population les plus vulnérables et dont la croissance est la plus rapide.

Pour obtenir plus d’information ou pour faire un don, téléphonez à la Fondation de l’HGJ en composant le 514 340-8251.

La Clinique, dotée de la seule équipe interdisciplinaire du genre au Canada, a été inaugurée en 2006 grâce à une collaboration entre la Division de gériatrie et le Centre du cancer Segal de l’HGJ. En 2009, elle a été officiellement reconnue comme centre suprarégional en oncogériatrie par le Programme québécois de lutte contre le cancer.

En avril, les résultats du sondage ont été présentés au Comité de gestion des risques et de la qualité, les réponses ayant été recueillies entre novembre 2013 et septembre 2014. L’enquête bilingue a suscité un taux de réponse d’environ 28 %, ce qui est jugé valide sur le plan statistique.

Selon Paula Calestagne, coordonnatrice du Programme de la satisfaction du patient, les questionnaires permettent aux patients et à leurs proches d’indiquer ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas, ainsi que de préciser l’importance qu’ils accordent à ces questions. Donc, même si peu de personnes se disent préoccupées par un problème qu’elles jugent important, trouver une solution devient une priorité absolue.

Même si les aires visées par le sondage où le taux de satisfaction est le plus faible ont obtenu de bons résultats, le personnel de la Clinique tient compte de leurs problèmes et les examine. Par exemple, les patients recevront maintenant le numéro de téléphone d’une infirmière dès leur premier rendez-vous afin qu’ils puissent communiquer avec elle en cas de problèmes ou s’ils ont des questions.

Lors de leur acheminement ou de leur première visite à la Clinique d’oncogériatrie, les patients et les membres de leur famille recevront également une brochure qui explique pourquoi le patient a été envoyé à cette clinique et à quoi il peut s’attendre.

En outre, on prévoit former des groupes de consultation pour aider la Clinique à fournir des renseignements plus clairs sur les services de soutien et une meilleure information susceptible d’aider les patients à choisir la meilleure option thérapeutique.

TD Summer FR

Previous article

Implantation graduelle du nouveau réseau régional de soins de santé

Next article

Des survivants du cancer évoquent le passé et envisagent l’avenir

No Comment

Leave a comment