90e anniversaireJuillet 2024

Fouiller dans les archives pour célébrer le 90e anniversaire de l’HGJ

Levez votre verre et portez un toast : l’Hôpital général juif célèbre son 90e anniversaire cette année, le 8 octobre pour être exact.

En l’honneur de cette occasion spéciale, les Nouvelles HGJ fouille les archives pour remémorer certains des événements marquants des 90 dernières années.

Quatre nouveaux articles de nos archives seront publiés chaque mardi au cours des 90 jours précédant le 90e anniversaire, le 8 octobre.

Dans ce numéro vous trouverez les articles :

  • Levée de la première pelletée de terre sur l’emplacement du futur Hôpital en 1931
  • Le hall d’entrée principal au cours des décennies précédentes
  • L’HGJ aide Céline Dion à allaiter ses jumeaux en 2010
  • Une visite du maire de Montréal Jean Drapeau en 1984

Vous pouvez trouver tout ce qui a été publié jusqu’à maintenant dans les archives des Nouvelles HGJ. [link]

Assurez-vous de revenir chaque mardi pour lire les quatre prochains articles!

* * * * *

Première pelletée de terre pour l’Hôpital général juif

Le 3 août 1931 marquait l’un des moments les plus solennels de l’histoire de l’HGJ : la levée de la première pelletée de terre en vue de sa construction. L’invité d’honneur n’était nul autre que le gouverneur général du Canada, lord Bessborough, qui reviendrait sur les lieux un peu plus de trois ans plus tard pour l’ouverture officielle.

Dessin des architectes de l’HGJ, tel qu’il était envisagé en 1931 lors de la levée de la première pelletée de terre en vue de la construction de l’Hôpital.

Dessin des architectes de l’HGJ, tel qu’il était envisagé en 1931 lors de la levée de la première pelletée de terre en vue de la construction de l’Hôpital.

La journée avait commencé par un dîner somptueux (suprême de volaille sous cloche, pêche Melba et autres délices) au club Montefiore, suivi d’une visite du Hebrew Educational Institute, du Hebrew Old People’s and Sheltering Home et de la Young Men’s Hebrew Association.

Quand les dignitaires sont finalement arrivés sur le site du futur hôpital, plus de 1 000 spectateurs et une fanfare les attendaient. Après l’allocution de plusieurs éminents invités, lord Bessborough a reçu une bêche; il a levé la première pelletée de terre sous les applaudissements de la foule et l’air de The Maple Leaf Forever.

Il a ensuite prononcé les mots suivants pour clore cette journée mémorable : « En creusant la terre sur laquelle ce grand hôpital sera érigé, je souhaite du fond du cœur que, Dieu aidant, cet établissement assure très longtemps la mission de charité dont il est investi. »

* * * * *

Actualisation du hall d’entrée principal

Le hall d’entrée principal original de l’HGJ, comportant une étoile de David et le nom de l’Hôpital gravés dans les carreaux du plancher. Le bureau d’information est à l’arrière, au centre de la photo.

Le hall d’entrée principal original de l’HGJ, comportant une étoile de David et le nom de l’Hôpital gravés dans les carreaux du plancher. Le bureau d’information est à l’arrière, au centre de la photo.

Le hall d’entrée principal dans les années 1990. Le répertoire des bureaux et des cliniques de l’Hôpital est au centre et la boutique de fleurs de l’organisation des Auxiliaires est à l’arrière-plan. Aujourd’hui, le bureau principal de la sécurité a remplacé la table de livres des Auxiliaires (à gauche) et l’entrée du couloir vers le pavillon K sera située derrière les personnes qui attendent l’ascenseur (à droite).

Le hall d’entrée principal dans les années 1990. Le répertoire des bureaux et des cliniques de l’Hôpital est au centre et la boutique de fleurs de l’organisation des Auxiliaires est à l’arrière-plan. Aujourd’hui, le bureau principal de la sécurité a remplacé la table de livres des Auxiliaires (à gauche) et l’entrée du couloir vers le pavillon K sera située derrière les personnes qui attendent l’ascenseur (à droite).

Le hall d’entrée principal est souvent le premier point de contact des patient(e)s et des visiteurs à leur arrivée à l’HGJ. Le hall a été transformé au fur et à mesure de l’évolution de l’Hôpital, et les boutiques de détail ont été modifiées afin de répondre aux besoins et aux goûts changeants.  

La transformation la plus importante a eu lieu en 2008, quand le hall et l’entrée principale ont été agrandis et rénovés en vue du 75e anniversaire de l’HGJ, en 2009.

Il s’agissait d’étendre le hall d’entrée au-delà des murs extérieurs d’origine du pavillon B, d’enclore l’ensemble de cet espace, d’installer des portes plus larges et plus spacieuses (à la fois tournantes et conventionnelles), et d’ajouter une aire de débarquement protégée à l’extérieur.  

* * * * *

Céline Dion fait appel à l’expertise de l’HGJ

Céline Dion et ses jumeaux, Nelson et Eddy, nés le 23 octobre 2010.

Céline Dion et ses jumeaux, Nelson et Eddy, nés le 23 octobre 2010.

En 2010, quand Céline Dion a eu besoin de conseils urgents pour allaiter ses jumeaux dans sa résidence en Floride, elle a fait appel à l’expertise de l’HGJ.

« J’ai reçu l’appel téléphonique et j’ai pris l’avion le lendemain. J’étais là environ 24 heures plus tard », a raconté Carole Dobrich, conseillère en allaitement au Centre de médecine familiale Goldman Herzl à l’HGJ.

« C’était le moment idéal, car rien n’avait été planifié pour le lendemain à la Clinique. J’ai donc pu partir sans affecter nos activités. »

Une amie de Mme Dion lui avait recommandé Mme Dobrich, qui dit que cette grande vedette s’est révélée « une mère comme les autres. »

« Les gens oublient que les mamans ont besoin de soutien même pour de petits détails. Avec le temps, elles prennent de l’assurance et apprennent à se fier à leurs instincts. Je suis fière d’avoir pu être auprès de Mme Dion pour l’aider, comme je le fais avec les autres mères. Tous les membres de sa famille ont été très aimables; ce sont des gens vraiment sympathiques. »

* * * * *

Une visite du maire Jean Drapeau

Jean Drapeau visits.

En mars 1984, le maire de Montréal, Jean Drapeau (à droite), dévoile une plaque soulignant le 50e anniversaire de l’Hôpital général juif. Le président de l’HGJ, Herbert Siblin, lui montre les plans d’une nouvelle aile à l’ouest de l’immeuble, aile nommée aujourd’hui pavillon E.

Previous article

La Dre Michelle Elizov nommée cheffe du Service de médecine interne

Next article

Les exercices de simulation constituent une formation indispensable pour faire face aux conséquences d’un déversement de produit chimique toxique