Avril 2016Événements marquants

In memoriam

Dr Victor Goldbloom

L’Hôpital général juif et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal présentent leurs plus sincères condoléances à la famille et aux amis du Dr Victor Goldbloom, O.C., O.Q., décédé le 15 février à l’âge de 92 ans.

Le Dr Goldbloom a entamé sa carrière en médecine et pratiqué à l’HGJ, avant de se distinguer comme ministre du gouvernement du Québec, puis comme commissaire aux langues officielles du Canada et leader du Conseil canadien des chrétiens et des juifs.

Pédiatre respecté dans les années 1950 et 1960, le Dr Goldbloom se fait connaître davantage en 1966 lors de son élection comme député de la circonscription montréalaise de D’Arcy-McGee. Quatre ans plus tard, il devient le premier membre de la communauté juive à siéger au conseil des ministres, d’abord comme ministre de l’Environnement, puis comme ministre des Affaires municipales et de l’Environnement.  Il abandonne la politique provinciale en 1979.

La famille du Dr Goldbloom a des racines profondément ancrées à l’HGJ : Dès l’ouverture de l’hôpital en 1934, son père, le Dr Alton Goldbloom, devient son premier chef de pédiatrie, ayant déjà siégé à différents comités chargés de la planification de l’HGJ. Sa mère, Annie Goldbloom, collabore à la création des Dames auxiliaires en 1936, et elle en est la présidente fondatrice.

Titulaire d’un diplôme de médecine de l’Université McGill obtenu en 1945 et d’un diplôme de pédiatrie en 1950, le Dr Goldbloom établit une pratique florissante en pédiatrie, après quoi il connaît une remarquable carrière en politique.

À l’été 1971, Nouvelles HGJ couvre l’assemblée générale annuelle, où le Dr Victor Goldbloom prononce l’allocution principale sur l’avenir des soins de santé au Québec.

À l’été 1971, Nouvelles HGJ couvre l’assemblée générale annuelle, où le Dr Victor Goldbloom prononce l’allocution principale sur l’avenir des soins de santé au Québec.

Conférencier d’honneur à la 37e assemblée générale annuelle de l’HGJ en 1971, il anticipe déjà la nécessité d’offrir des soins de santé axés sur les besoins des consommateurs. Prédisant aussi le développement éventuel du type de réseaux de services de santé que le gouvernement a instaurés l’an dernier, le Dr Goldbloom suggère que « le Québec mette en place des constellations dans lesquelles une variété d’établissements offrant de services qui se chevauchent se regrouperaient pour offrir tous les services de santé que les gens recherchent et dont ils ont besoin. »

Après son retrait de la vie politique, le Dr Goldbloom a été président-directeur général du Conseil canadien des chrétiens et des juifs de 1980 à 1987, et commissaire aux langues officielles du Canada de 1991 à 1999. Il a également été président des Services canadiens d’assistance aux immigrants juifs à Montréal, président du Congrès juif du Québec, et président du conseil d’administration de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal.

Tout au long de sa vie, il s’est vu décerner de nombreuses distinctions, notamment Officier de l’Ordre du Canada en 1983 (et Compagnon en 2000), Officier de l’Ordre du Québec en 1991, et un doctorat honorifique de l’Université d’Ottawa en 1994.

En 2009, le Quebec Community Groups Network a créé le Sheila and Victor Goldbloom Distinguished Community Service Award pour rendre hommage aux personnes ayant contribué de façon exceptionnelle à la vitalité et à la compréhension des communautés d’expression anglaise au Québec. Et en 2012, le Vatican a salué son leadership dans la promotion du dialogue interconfessionnel.

Le Dr Goldbloom a publié ses mémoires,  Building Bridges, au printemps 2015.

Compte tenu de ses liens étroits avec l’HGJ, et du soutien qu’il a accordé à sa mission et à ses valeurs, l’hôpital et Santé Centre-Ouest Montréal tiennent à exprimer leur profonde reconnaissance pour la précieuse contribution du Dr Goldbloom à la communauté juive de Montréal et à l’ensemble de la société québécoise, et pour ses efforts de toute une vie pour favoriser le rapprochement entre les individus de milieux culturels et politiques très diversifiés et de confessions religieuses différentes.

 

Dr Harold Zvy Pomerantz

Dr Harold Zvy Pomerantz

Dr Harold Zvy Pomerantz

La grande famille de l’HGJ est profondément attristée du décès, le 26 août 2015, du Dr Harold Zvy Pomerantz, à l’âge de 93 ans. Attaché durant de nombreuses années à la Division de cardiologie, le Dr Pomerantz s’était joint à l’HGJ en 1952. Même s’il avait pris sa retraite, il continuait de visiter régulièrement l’Hôpital pour assister à des conférences, s’entretenir avec ses collègues et poursuivre des études à la Bibliothèque des sciences de la santé.

En 2009, dans un article publié dans Nouvelles HGJ, le Dr Pomerantz s’était souvenu qu’au début de sa carrière, l’HGJ était un jeune établissement qui n’avait pas encore un seul cardiologue à temps plein à son service.

Il avait écrit : « Nous sommes parvenus à surmonter l’absence de technologie en pratiquant notre profession attentivement et minutieusement, en observant nos patients et en les écoutant (notons toutefois l’existence de l’électrocardiographie, des rayons X et des analyses de sang qui facilitaient le processus diagnostique). »

« Ce que nous savions en 1952 et qui devrait demeurer omniprésent à l’esprit, c’est que chaque cas est unique, comme le sont les individus. Peu importe l’évolution de la Division de cardiologie, de l’Hôpital général juif et du domaine médical, les paroles d’un grand pionnier de la médecine, Sir William Osler, demeurent toujours pertinentes : “ L’étudiant commence son apprentissage avec le patient, il le poursuit avec le patient et il le termine avec le patient ”. »

 

Dr Mark Adams

Dr Mark Adams

Dr Mark Adams

C’est avec une profonde tristesse que l’Hôpital général juif notifie le décès, le 25 octobre 2015, du Dr Mark Adams, à l’âge de 69 ans. Médecin dévoué et enseignant estimé, il était également un proche collègue et ami intime de nombreux membres du Service de psychiatrie de l’HGJ.

Titulaire d’un diplôme de médecine de l’Université de Sherbrooke, le Dr Adams a poursuivi sa formation en psychiatrie à l’HGJ. Après s’être joint au Service en 1975, il a passé les 40 années suivantes à diriger l’hôpital de jour, à enseigner aux étudiants et aux résidents en médecine ainsi qu’à assumer des fonctions de dirigeant dans le Service et dans le milieu médical.

Professeur adjoint à l’Université McGill, le Dr Adams a également agi à titre de président de l’assemblée des délégués de l’Association des médecins psychiatres du Québec et siégé au conseil d’administration de la Fédération des psychiatres du Québec.

Rendant hommage à son collègue, le Dr Karl Looper, chef de Psychiatrie de l’HGJ, a souligné que « durant toute sa carrière, Mark était reconnu pour sa compassion, son humanisme, son sens de l’humour et, bien sûr, pour ses nœuds papillon. Il nous manquera énormément, et son souvenir restera à jamais gravé dans notre mémoire. »

 

 Dr Norman Halpern

C’est avec une immense tristesse que la grande famille de l’HGJ a appris le décès, le 9 juillet 2015, du Dr Norman Halpern, 93 ans, médecin membre du personnel du Service d’urologie de l’HGJ durant 55 ans.

Le Dr Halpern a poursuivi des études en bactériologie, puis s’est dirigé vers la médecine à la Queen’s University, où il a obtenu son diplôme et remporté la médaille d’or en 1948. Après avoir complété sa résidence en urologie au Maimonides Hospital à Brooklyn, il revient à Montréal, où l’HGJ et l’Hôpital Royal Victoria l’engagent. Il a également exercé les fonctions de professeur agrégé au département d’urologie de l’Université McGill, puis a été nommé professeur émérite.

Retraité de l’HGJ en 2007, le Dr Halpern était reconnu pour son attitude chaleureuse envers ses patients, pour son dévouement au travail et pour son leadership communautaire dans sa synagogue et au service de plusieurs autres causes.

Previous article

Faites un pas de géant dans la lutte contre le cancer!

Next article

Première réunion du conseil des gouverneurs de l’HGJ « réinventé et revigoré »

No Comment

Leave a comment