Octobre 2017Pleins feux

La pédopsychiatrie à l’HGJ : 50 ans d’histoire et un regard tourné vers l’avenir

1960 : Le Dr Nathan Epstein, directeur du Service de Psychiatrie de l’HGJ, fonde la Division de psychiatrie familiale et de l’enfant, le premier programme de thérapie familiale à Montréal.

1967 : Les premiers patients du Programme de pédopsychiatrie sont traités au quatrième étage du pavillon B. Le Service de pédopsychiatrie, dirigé par le directeur fondateur, le Dr Ronald Feldman, comprend sept lits pour les patients hospitalisés et un hôpital de jour pouvant recevoir 15 enfants.

1969 : En raison de la fermeture de l’Unité de pédopsychiatrie pour les patients hospitalisés, l’hôpital de jour est agrandi pour recevoir de 40 à 50 enfants, âgés de 2 à 12 ans. L’équipe multidisciplinaire est également élargie pour comprendre des enseignants de la Commission scolaire protestante anglophone.

1970 : Un hôpital de jour satellite, pouvant recevoir 14 enfants, est créé à l’École Bedford, située à environ 2½ kilomètres de l’HGJ.

Les installations du Service de pédopsychiatrie à l’HGJ, avant le déménagement, en 2010, au pavillon Ruth et Saul Kaplan qui abrite maintenant le Centre de développement de l’enfance et de la santé mentale.

Les installations du Service de pédopsychiatrie à l’HGJ, avant le déménagement, en 2010, au pavillon Ruth et Saul Kaplan qui abrite maintenant le Centre de développement de l’enfance et de la santé mentale.

Du début des années 1970 aux années 1980 : Des camps d’été, animés par des infirmières et des membres du personnel soignant, sont organisés dans différents endroits. Les patients peuvent y séjourner une ou deux semaines par année.

1977 : Le Dr Martin Solomon est nommé directeur du Programme de pédopsychiatrie.

Années 1980 et 1990 : Au fur et à mesure de l’expansion du Programme, les différentes Unités du Service sont disséminées dans plusieurs établissements. L’hôpital de jour s’installe au quatrième étage du pavillon A.

L’Institut de psychiatrie communautaire et familiale héberge l’Unité des patients externes et l’Unité des troubles comportementaux chez les enfants (pour les élèves de la garderie et de la maternelle).

Des classes sont formées à l’École Bedford, puis relogées pendant 10 ans à l’École Bancroft (intersection des rues Mont-Royal et Saint-Urbain) et plus tard transférées à l’École Coronation (intersection des rues Victoria et Van Horne).

Dessins1992 : Bien que continuellement grevé par des problèmes de financement, le Programme survit à une crise grave et évite d’être annulé. Le mérite revient aux membres du personnel du Service de pédopsychiatrie qui se sont mobilisés et ont formé un groupe d’actions dont les représentants ont rencontré les dirigeants de la communauté ainsi que les membres du Conseil de direction et les dirigeants de l’HGJ.

2004 : La Dre Jaswant Guzder est nommée directrice du Programme de pédopsychiatrie.

2010 : Inauguration du pavillon Ruth et Saul Kaplan sur le chemin de la Côte-Sainte-Catherine, ce qui permet de réunir toutes les Unités du Service de pédopsychiatrie sous l’ombrelle du Centre de développement de l’enfance et de la santé mentale.

2013 : La première bourse d’études en thérapie familiale est créée dans le cadre du Programme de pédopsychiatrie.

2017 : La Dre Paola Habib est nommée directrice du Service de pédopsychiatrie de l’HGJ.

Previous article

Travailler avec les bénévoles pour donner de l’espoir, réconforter et soutenir

Next article

La pédopsychiatrie : 50 ans de soutien à nos enfants et à leur famille

No Comment

Leave a comment