Articles vedettesSeptembre 2021

Les nouveaux fauteuils inclinables permettent aux visiteurs de passer une nuit confortable

125 fauteuils inclinables de qualité hospitalière ont été distribués dans différents étages de l’Hôpital

Norma Maege se détend, confortablement installée dans le fauteuil inclinable rembourré de sa chambre d’hôpital à l’HGJ, mais elle grimace en se souvenant des courbatures et des douleurs qu’elle a endurées pendant qu’elle se rétablissait de ses deux interventions cardiaques précédentes.

Un prototype des nouveaux fauteuils inclinables de l’HGJ se trouve dans l’un des bureaux de l’administration à l’Hôpital. Avant la fabrication des nouveaux fauteuils, les membres du personnel ont inspecté ce modèle pour s’assurer qu’il répondait aux normes de confort et de soins de santé.

Un prototype des nouveaux fauteuils inclinables de l’HGJ se trouve dans l’un des bureaux de l’administration à l’Hôpital. Avant la fabrication des nouveaux fauteuils, les membres du personnel ont inspecté ce modèle pour s’assurer qu’il répondait aux normes de confort et de soins de santé.

À ces deux occasions, elle n’avait pas pu trouver une position confortable en se tournant d’un côté ou de l’autre, en raison du tube intraveineux inséré dans sa main droite et des fils reliant le côté droit de sa poitrine à l’équipement de surveillance.

Incapable de s’allonger dans une position qui l’aidait habituellement à s’endormir, Madame Maege avait dû rester sur le dos (la position qu’elle préfère le moins) dans son lit d’hôpital, où il était presque impossible de se détendre, et encore moins de dormir.

Mais aujourd’hui, en ce matin ensoleillé du milieu de l’été, avec des fils et des tubes de nouveau en place, en raison de son intervention récente, elle sourit en pensant à son rétablissement, qui est transformé grâce à l’un des nouveaux fauteuils inclinables, dans lequel elle a passé la nuit.

« Le rembourrage est une grande amélioration », note Madame Maege. « Malheureusement, j’ai de nouveau dû m’allonger sur le dos, ce qui n’était pas aussi confortable que d’être sur le côté. Mais, j’ai été étonnée de voir à quel point le fauteuil m’a fait du bien. J’ai même pu dormir ».

Cette incidence directe sur les soins aux patients est l’un des avantages fort appréciés offerts par les 125 fauteuils conçus sur mesure, qui devaient à l’origine être utilisés, et comme ils le sont encore le plus souvent, pour aider les visiteurs à se détendre plus confortablement quand ils passent la nuit dans l’une des chambres de l’Hôpital au chevet d’un proche.

Auparavant, les visiteurs n’avaient d’autre choix que de dormir assis sur une chaise de bureau droite et peu rembourrée ou de rapprocher deux chaises de ce type et d’essayer de s’allonger. Dans certains cas, des lits de camp étaient fournis, mais ils n’étaient pas très confortables et pouvaient constituer un obstacle en cas d’urgence.

Luciana Turchetta se détend dans l’un des nouveaux fauteuils inclinables faits sur mesure dans lequel elle a dormi lors des nuits qu’elle a passé à l’HGJ au chevet de son mari qui se rétablissait d’une crise cardiaque.

Luciana Turchetta se détend dans l’un des nouveaux fauteuils inclinables faits sur mesure dans lequel elle a dormi lors des nuits qu’elle a passé à l’HGJ au chevet de son mari qui se rétablissait d’une crise cardiaque.

Ces fauteuils, un don des Industries Dorel Inc. effectué par le biais de la Fondation de l’HGJ, ont été livrés à la fin du printemps dernier et distribués dans les étages de l’Hôpital où les patients admis reçoivent des soins.

« Je ne sais pas comment j’aurais fait sans ce fauteuil », de dire Luciana Turchetta. En effet, elle a passé cinq soirées et cinq nuits assise et endormie dans l’un des nouveaux fauteuils pour rester au chevet de son mari Renato, pendant que ce dernier se rétablissait d’une crise cardiaque. Et, elle s’attend à passer au moins une semaine de plus dans ce fauteuil pour tenir compagnie à son mari, de 17 heures jusqu’au milieu de la matinée.

« Je sens le soutien dans mon dos et mes jambes, et c’est important », dit Madame Turchetta. « Ma pression artérielle est élevée, mais mes jambes ne sont pas enflées. Et quand je suis confortable, je peux me concentrer sur mon mari ».

Ces fauteuils inclinables de qualité médicale, que Dorel a fait fabriquer en Chine, répondent à des spécifications précises pour une utilisation hospitalière. Ils comportent également un certain nombre de caractéristiques qui ont été recommandées par les membres du personnel de l’HGJ.

Notamment :

  • Le fauteuil bien rembourré peut s’incliner presque à l’horizontale pour dormir. En cas d’urgence dans la chambre du patient, il peut être remis facilement en position verticale et déplacé rapidement.
  • Une barre métallique située à l’arrière du dossier peut-être utilisée pour pousser le fauteuil lorsqu’il est en position verticale comme s’il s’agissait d’un fauteuil roulant et les roues peuvent être verrouillées. Cette caractéristique évite à un patient qui souhaite quitter la chambre lorsqu’il est assis dans le fauteuil, le désagrément de se déplacer à un fauteuil roulant. 
  • Le matériel, semblable à du cuir, est doux, non poreux, facile à nettoyer et exempt de fissures, de coutures ou de raccords qui pourraient retenir la saleté ou les bactéries. Il s’agit de caractéristiques essentielles pour éviter la propagation des infections.

Selon John Marsala, un infirmier responsable de l’Unité de soins intensifs cardiovasculaires Azrieli et de l’Unité cardiovasculaire à l’Hôpital, les fauteuils inclinables sont particulièrement utiles pour les patients souffrant d’une maladie respiratoire qui peuvent s’asseoir confortablement en position verticale.

Monsieur Marsala ajoute qu’être en mesure de se reposer ou de prendre un repas assis confortable dans un fauteuil aide à motiver les patients à sortir de leur lit et à se déplacer, ce qui constitue un aspect important de leur rétablissement.

Dans l’Unité de soins intensifs, l’infirmière-chef Kathia Dorcelus constate que le fauteuil inclinable offre des avantages émotionnels considérables, autant pour les patients que pour les visiteurs : la conception et la mobilité du fauteuil permettent de le placer tout à côté du lit du patient, ce qui permet au visiteur d’être suffisamment près pour tenir confortablement la main de son proche.           

De plus, elle ajoute que le fauteuil inclinable peut être déplacé facilement et presque sans bruit lorsque les infirmières et infirmiers viennent dans la chambre pour vérifier l’état de santé d’un patient endormi.

Avant la pandémie de la COVID-19, les visiteurs passaient parfois la nuit dans un fauteuil ou une chaise de l’un des salons des familles de l’Hôpital. Toutefois, selon Madame Dorcelus ces salons sont fermés depuis l’année dernière pour éviter de propager le virus.

Alan Schwartz, vice-président de la société Dorel, dit qu’il sait quel soulagement les fauteuils inclinables offrent, mais que dans un sens plus large « il s’agit de beaucoup plus que de fauteuils. Il s’agit de cerner et de combler un besoin ».

« Dorel a très bien réussi au cours des années, et nous éprouvons tous – je ne suis pas seul — le désir de rendre à la communauté et de faire tout ce que nous pouvons dans la mesure de nos moyens ».

Votre soutien aide à améliorer les soins à l’HGJ

Votre soutien financier est essentiel pour permettre à l’HGJ de maintenir sa tradition longue de plusieurs décennies de fournir des traitements et des soins de qualité supérieure.

Pour affecter votre don à l’un des nombreux programmes ou services avant-gardistes ou pour faire un don général, veuillez communiquer avec la Fondation de l’HGJ au 514-340-8251.

Le soutien financier à l’Hôpital par le biais d’un don en ligne à la Fondation sera également accepté avec reconnaissance.

Le sujet des fauteuils a été soulevé l’an dernier dans le cadre d’une conversation informelle avec Larry Sidel, le vice-président général de la Fondation, qui portait sur les visiteurs qui restent au chevet d’un proche hospitalisé pendant la nuit et sur le confort des patients et des visiteurs.

Comme Dorel est l’une des entreprises de meubles les plus importantes en Amérique du Nord, il semblait plus économique de faire fabriquer les fauteuils inclinables par Dorel plutôt que de les faire acheter par la Fondation.  

Monsieur Schwartz explique que son désir d’aider est dû en grande partie au lien profond entre sa famille et l’HGJ, où ses frères et ses enfants sont nés.

« L’Hôpital a toujours été là pour nous quand nous en avons eu besoin et nous voulons montrer notre reconnaissance », dit-il. « Les fauteuils étaient nécessaires, mais s’il n’avait pas été question de fauteuils, il y aurait eu autre chose, et nous aurions été là pour cela aussi ».

Previous article

La Dre Samantha Benlolo se joint au Département d’obstétrique et de gynécologie

Next article

Le Dr Ernesto Schiffrin nommé scientifique par l’American Heart Association