- Nouvelles HGJ - https://jghnews.ciussswestcentral.ca/fr/ -

Les patients satisfaits attribuent une excellente note au Centre de la cataracte de l’HGJ

Les patients sondés sur la qualité des soins reçus au Centre universitaire de la cataracte, à l’HGJ, ont décrit leur expérience en termes très élogieux. En effet, cent pour cent des patients ont déclaré avoir été traités avec courtoisie et respect par les médecins et les infirmières, et une très grande majorité des répondants ont dit qu’ils avaient reçu toute l’information et les directives nécessaires avant leur opération, dans un langage facile à comprendre.

Paula Calestagne, la conseillère en expérience-patient, qualité et sécurité, qui a géré le sondage, a confirmé que ces résultats sont parmi les meilleurs, voire les meilleurs, de ceux de toutes les cliniques, les services ou les domaines d’activité sondés à l’HGJ.

Le Centre, qui se spécialise exclusivement dans les opérations simples de la cataracte, a ouvert ses portes au troisième étage du pavillon G en janvier 2016.

Un questionnaire a été envoyé aux patients, en décembre et en janvier, après leur intervention chirurgicale, et un peu plus de 55 pour cent d’entre eux ont répondu, un taux de réponse relativement élevé. Les résultats du Sondage sur l’expérience-patient révèlent ce qui suit :

En raison des autres commentaires des patients, une attention accrue sera accordée à l’amélioration de certains éléments qui ont reçu quelques critiques; par exemple, que le Centre n’est pas facile à trouver, que des chaises avec des accoudoirs seraient plus confortables pour les patients plus âgés et que l’espace physique, bien que propre, est défraîchi et peu attirant.

Anna Pevreal, la directrice adjointe des soins infirmiers pour la chirurgie, qui a participé à la création du Centre, trouve ces résultats « vraiment formidables. Nous collaborons réellement très étroitement au sein d’une équipe chaleureuse et amicale; nous sommes comme une famille. Chaque étape du cheminement des patients et du déroulement a été soigneusement réglée pour que les patients se sentent en sécurité et à l’aise. »

« Ce sont des résultats spectaculaires », ajoute le Dr Leonard Levin, professeur et titulaire de la chaire d’ophtalmologie à l’université McGill, qui a joué un rôle dans la panification et l’élaboration du Centre en raison de la désignation de l’HGJ comme Hôpital universitaire. « Dans ce genre de sondage, il est rare de voir des résultats uniformément supérieurs à 90 pour cent, et il est presque inimaginable de voir 100 pour cent! »

Selon madame Pevreal, les discussions relatives à la planification du Centre ont débuté au cours de l’hiver 2014 quand, en compagnie du Dr Levin, elle a rencontré le Dr Michael Kapusta, chef du Service d’ophtalmologie de l’HGJ, et Valerie Vandal, qui était directrice adjointe des soins infirmiers de chirurgie.

« Nous collaborons réellement très étroitement au sein d’une équipe chaleureuse et amicale; nous sommes comme une famille. Chaque étape du cheminement des patients et du déroulement a été soigneusement réglée pour que les patients se sentent en sécurité et à l’aise. »
Ils visaient un triple objectif, soit de créer un bloc opératoire réservé aux opérations de la cataracte, de satisfaire à la demande du gouvernement selon laquelle les interventions chirurgicales de la cataracte devraient avoir lieu dans un bloc opératoire simplifié, et de développer un nouveau service dont la priorité principale serait d’optimiser l’expérience des patients et les résultats.

Pour mieux comprendre ce que les patients voyaient dans les anciennes salles d’opération, le Dr Levin et madame Pevreal ont même joué le rôle de patients pendant toute une journée pour « voir où ils entraient, où ils se changeaient, etc. Nous voulions réellement vivre une expérience-patient pour comprendre comment se passait la journée et savoir exactement ce qui devait être amélioré ».

L’équipe chirurgicale de la cataracte était aussi énergisée par ses dirigeants, y compris par le Dr Mahshad Darvish, le directeur actuel du programme du Centre, et par Anne Ross, qui est maintenant l’infirmière-chef. Leur objectif était de faire comprendre aux membres du personnel à quel point le Centre universitaire de la cataracte serait amélioré si les efforts étaient centrés sur les besoins des patients.

De plus, le nouvel espace dans le pavillon G a été rénové grâce à un don généreux effectué par le biais de la Fondation de l’HGJ. Parmi les améliorations effectuées, signalons le nombre de chaises accru dans la salle d’attente et dans la salle de réveil pour les familles qui attendaient auparavant dans le couloir.

Le personnel profite également de nouveaux vestiaires, d’un salon et d’une salle de recherche munie de grandes fenêtres. « Nous nous sommes fondés sur le principe que si nous prenons soin de nos médecins et de notre personnel, ils prendront soin de nos patients », ajoute madame Pevreal.

Maintenant que le Centre est en pleine activité, madame Pevreal explique que les recherches porteront sur les résultats des opérations, afin de rehausser encore davantage le niveau des soins prodigués.

Le Dr Levin note aussi avec fierté que toutes les améliorations implantées au Centre ont eu lieu au sein du système de santé publique, même si les patients ont la possibilité d’aller dans un établissement privé pour une opération de la cataracte. « Plusieurs personnes pensent qu’il y a une longue liste d’attente pour cette opération, mais ce n’est plus toujours le cas, et la plupart des patients trouvent le délai d’attente raisonnable », dit-il.