85e anniversaire - ArchivesSeptembre 2019

De nos archives: Quelques questions forts simples rendent les chirurgies plus sécuritaires

La valeur d’une liste chirurgicale de sécurité a finalement été confirmée en 2009 par l’Organisme mondiale de la santé et par la Harvard School of Public Health. En réponse à cette étude, l’HGJ s’est joint au nombre croissant des grands hôpitaux du monde entier afin de rendre obligatoires les contrôles de sécurité systématiques pour tous les types de chirurgie.

Ce faisant, l’HGJ est devenu le premier hôpital au Québec à implanter ce moyen simple, rapide, peu coûteux et pourtant remarquablement efficace de prévenir les erreurs et d’améliorer la qualité des chirurgies.

La liste chirurgicale de sécurité de l’HGJ oblige le chirurgien et d’autres membres de l’équipe chirurgicale à consulter une liste de questions spécifiques en confirmant, et si nécessaire, en discutant de certains points. Les révisions sont effectuées lors de trois phases critiques : avant l’anesthésie, avant la première incision et avant le transport du patient dans la salle de réveil.

D’une durée d’une minute ou deux, ce processus permet de s’assurer que l’équipe connaît bien les réponses qui assurent la santé du patient, et que toutes les précautions nécessaires ont été prises pour le protéger si un événement devait se produire inopinément.

Il convient aussi de noter que tous les membres de l’équipe de la salle d’opération – chirurgien, instrumentiste ou étudiants – doivent s’identifier avant que l’on procède à la première incision. Le simple fait de se nommer et de décrire son rôle donnent aux membres de l’équipe un sentiment accru d’être des participants actifs dont l’opinion mérite d’être entendue.

Ainsi, une personne qui détecte un problème potentiel – surtout si elle joue un rôle secondaire ou mineur – sera plus portée à s’exprimer ouvertement, et des mesures pourront être prises plus rapidement et plus efficacement.

*****

Le 85e anniversaire de l’Hôpital général juif est l’occasion idéale de jeter un regard sur le passé. En nous souvenant des efforts extraordinaires déployés par les fondateurs, les défenseurs, les membres du personnel et les bénévoles de l’HGJ, nous rendons hommage au patrimoine durable qu’ils nous ont légué.

En 2019, nous publierons chaque semaine dans les Nouvelles HGJ un nouvel article tiré de l’album-souvenir de l’HGJ.

Previous article

De nos archives: Pourquoi y a-t-il des lavabos dans certains bureaux administratifs du pavillon A?

Next article

Les ordonnances électroniques assurent une transmission plus rapide et plus sécurisée des médicaments