NouvellesSeptembre 2015

Une certification reconnaît les pratiques écologiques de l’HGJ

BOMA BEStL’Hôpital général juif a reçu une certification d’un programme national qui reconnaît l’excellence en matière de gestion environnementale et énergétique ainsi qu’en matière de rendement.

Ce programme, connu sous l’appellation de BOMA BESt, est la norme canadienne de l’industrie pour la certification de la durabilité des immeubles commerciaux. Décernée par l’Association des propriétaires et administrateurs d’immeubles du Canada, la certification reconnaît le succès des entreprises à se conformer à des normes environnementales bien précises pour le bâtiment.

La certification de niveau 2, reçue par l’Hôpital en mai dernier, confirme que les pratiques de l’HGJ contribuent à créer un milieu de travail sain et à réduire les aspects négatifs de son empreinte écologique.

La certification a été accordée en fonction de l’évaluation de 14 éléments liés à la performance de l’Hôpital, notamment l’énergie, l’eau, la réduction des déchets, les émissions et les effluents, l’environnement intérieur et le système de gestion environnementale.

Christophe Herlmont, chargé de projet à l’HGJ et Chelsea Pandelidis, coordonnatrice du développement durable à l’HGJ, présentent le prix BOMA BESt.

Christophe Herlmont, chargé de projet à l’HGJ et Chelsea Pandelidis, coordonnatrice du développement durable à l’HGJ, présentent le prix BOMA BESt.

Depuis 2012, l’HGJ met surtout l’accent sur la réduction de sa consommation d’énergie, rapporte Georges Bendavid, directeur des Services techniques. « Comme un hôpital est pleinement opérationnel tous les jours de l’année, notre immeuble consomme beaucoup d’énergie, et nous devons surmonter de nombreuses difficultés. »

Parmi les initiatives de l’HGJ, soulignons :

  • l’installation de supports à vélo près de la plupart des entrées principales;
  • l’accueil sur le site d’une station de vélos Bixi;
  • la réservation de deux espaces de stationnement pour les voitures Communauto;
  • l’octroi de rabais au personnel pour des laissez-passer annuels de transport en commun;
  • l’implantation d’un programme de recyclage du papier, du carton, des cannettes, du plastique, du verre, des batteries, du matériel électronique et des cartouches.

M. Bendavid ajoute : « Nous nous sommes également donné pour priorité de moderniser notre installation de chauffage, ce qui nous a permis de réduire notre consommation d’énergie de 14 % au cours des trois dernières années ».

TD Summer FR

Previous article

Nouvelles HGJ : parmi les meilleures publications hospitalières au Canada

Next article

Survol de la recherche