Conseils santéPrintemps 2015

Votre peau irritée vous irrite-t-elle?

Maintenant que l’hiver a finalement lâché prise, on pourrait croire que c’est bel et bien la fin de la peau sèche et irritée — du moins pour un certain temps. Mais les températures froides ne sont pas toujours à blâmer. Vous êtes-vous déjà demandé combien de substances différentes entrent en contact tous les jours avec la peau, notamment le shampoing et le revitalisant? Voilà peut-être les grands coupables!

Souvent ce qui semble être une éruption cutanée rouge, accompagnée de démangeaisons, est en réalité ce qu’on appelle « une dermatite de contact allergique », un type d’eczéma causé par une réaction du système immunitaire à une substance étrangère sur la peau. Voici quelques éléments déclencheurs courants :

  • le nickel, souvent présent dans les bijoux et les boucles de ceinture;
  • les médicaments, comme les crèmes antibiotiques et les antihistaminiques oraux;
  • les tatouages et le henné noir;
  • les parfums dans les produits d’hygiène personnelle;
  • le latex de caoutchouc;
  • les plantes comme l’herbe à puce, le sumac occidental et le sumac à vernis.

Il nous arrive souvent de ne pas faire le lien entre une éruption cutanée et certains produits comme le parfum ou les gants de latex, surtout si nous les avons déjà utilisés. Toutefois, la peau ne réagit habituellement pas au premier contact, lequel sensibilise plutôt la peau à un nouvel allergène, alors que le contact répétitif déclenche une réaction immunitaire.

En général, la réaction se limite à la région qui a été en contact avec la substance. Mais une réaction peut être due à un produit qui pénètre dans l’organisme comme la nourriture ou un médicament ou encore être causée par une intervention dentaire. C’est ce qu’on appelle « une dermatite de contact systémique ».

Les signes et les symptômes sont variés — rougeurs ou boutons, démangeaisons, sécheresse, cloques, enflure, brûlures ou sensibilité cutanée. Le Dr Robin Billick, chef de Dermatologie à l’HGJ, recommande d’identifier l’allergène et d’en éviter le contact, si possible.

En cas de contact, il recommande de laver immédiatement la peau à l’eau tiède avec un savon doux sans parfum. L’utilisation d’un hydratant peut également aider à restaurer la couche superficielle de la peau. Si l’éruption est extrêmement inconfortable ou douloureuse ou si elle ne disparaît pas en quelques semaines, consultez un médecin.

Pour plus d’information au sujet de la dermatite et d’autres types d’eczéma, consultez la section sur la peau sur le site web de l’Association canadienne de dermatologie.

Previous article

Faire des tout-petits et des jeunes notre priorité absolue

Next article

Un lien établi entre un analgésique
et l’hypoglycémie

No Comment

Leave a comment